Le plan climat rate encore sa cible

Communiqué de solidaritéS NE autour du plan climat actuellement révisé et discuté au Grand Conseil

Grève étudiante pour le climat - Allemagne, 2019

D’abord ce n’est pas 2040, mais 2030 qu’il faut viser pour la neutralité carbone si on ne veut pas trop réchauffer la planète. Ensuite, avec tous les tunnels et leur lot de béton que le canton entend creuser, il n’a aucune chance d’atteindre, même en 2040, l’objectif minimaliste prévu par son plan. La transition énergétique, la construction et l’installation de panneaux solaires et d’éoliennes, tout cela consomme beaucoup d’énergies qu’il faut compenser, et nécessite des investissements considérables qu’il faut financer.

Ce plan est de la poudre aux yeux. Il ne présente aucune mesure sérieuse pour réduire l’utilisation de la voiture individuelle, quel que soit son mode de propulsion, et les moyens financiers sont totalement insuffisants pour isoler tous les bâtiments du canton. La question de la fermeture de la raffinerie de Cressier n’est même pas posée. Pour réduire la consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre, il faut plus que des objectifs, il faut des moyens et une vraie volonté politique.

Nous demandons au canton urgemment :

-De chiffrer en termes d’émissions de GES les investissements décidés et d’ouvrir la discussion sur leur remise en cause ou leur compensation

-De revoir massivement à la hausse les investissements prévus pour la transition énergétique

-Présenter des mesures conduisant à la réduction de la production et de la consommation

Plus que jamais, seule la mobilisation imposera les mesures nécessaires. Notre devise reste : produire moins, consommer moins, polluer moins, vivre mieux.

Pour solidaritéS Neuchâtel, Henri Vuilliomenet