Un dimanche de votations bien noir pour l’avenir

Les résultats, conformes aux prévisions, représentent assez bien l’influence des partis politiques, n’empêchent qu’il y a de quoi s’inquiéter.

Les partisans de la loi dite « anti-terroriste » ont joué sur la peur,  terrain facile pour gagner. Nous voilà gratifiés d’un nouveau renforcement de l’état policier.

Les initiatives anti-pesticides et eau propre s’affrontaient à des intérêts financiers qui leur laissaient peu de chance. L’agro-business international a le bras long. On continuera donc de s’empoisonner. Mais on n’en restera pas là: les arguments forts des partisans de ces lois et la campagne menée ouvrent la voie d’une lutte impossible à abandonner. Il en va de notre santé.

La loi Covid, qui a ouvert un débat confus, loin de la traditionnelle division gauche-droite, est acceptée sans grande surprise.

Le seul vote serré concerne la loi CO2, qui a finalement été refusée. La carte du non montre que c’est surtout l’électorat influencé par l’UDC qui a dominé du côté des opposant-e-s. Pour notre part, nous avons refusé cette loi, cadrée pour encourager le capitalisme vert et les spéculateurs des droits de polluer. Mais n’ayons pas d’illusion, la Suisse a des engagements internationaux qu’avec ou sans loi elle ne tiendra pas. La question de la réduction des émissions de CO2 reste urgente, que cela plaise ou non. Notre lutte continue: produire moins, travailler moins, partager plus !

Seul rayon de soleil, qui égaie ce dimanche terne: l’acceptation de l’aménagement de Serrières. Le référendum pathétique des acharnés du volant, TCS, CID (commerce indépendant) PDC a été balayé. Cela faisait longtemps que le TCS n’était pas désavoué dans les urnes. Bonne nouvelle pour l’avenir de la Ville de Neuchâtel.

Autre sujet de réjouissance, l’acceptation d’un salaire minimum à Bâle. Le salaire minimum national est à portée de main. Là aussi, notre lutte continue !

Dans les autres rayons de soleil, le canton du Jura a accepté à 88,31% (!!) l’initiative cantonale “Égalité salariale : concrétisons !”

SolidaritéS Neuchâtel

13 juin 2001