Sortir le logement de la spéculation !

Article “Vivre la ville” – 10 février 2021

Le parlement communal a voté une motion qui commande à l’exécutif de mettre en œuvre une véritable politique de logement durable et juste. Contre la droite du Conseil général, solidaritéS, les Verts, le POP et le PS ont réaffirmé que la propriété publique du sol et la création de coopérative d’habitant.e.s doivent être la priorité de la commune de Neuchâtel en matière de logement.

Face à la crise économique causée par le Covid, des milliers de Neuchâtelois.es tombent dans une grande précarité. Alors qu’il faut rénover urgemment le parc immobilier pour diminuer nos émissions de CO2, nous nous battons pour empêcher la flambée des loyers dues aux spéculateurs immobiliers, qui de plus ne s’occupent pas de transition énergétique.

Les coopératives d’habitant.e.s sont le meilleur moyen de sortir du marché l’habitat. Abandonner le logement à l’avarice des grands propriétaires, c’est payer des dividendes et perdre la rente de leurs immeubles qui n’est pas réinvestie ici ; c’est appauvrir l’ensemble de la collectivité territoriale. En revanche, payer son loyer à sa propre coopérative, c’est permettre de financer des logements collectifs, sains, bien entretenus, durables, résilients et bon marché. Fonder des coopératives évite de verser des loyers pour enrichir d’autres et permet à un collectif d’habitant.e.s d’agir par ses propres moyens et pour son bien en investissant dans leur logement et la communauté.

Face à l’urgence sociale et écologique, nous rappelons ainsi nos mots d’ordre et principes : Pas de spéculation sur notre sommeil, pour une rénovation durable et socialement juste du patrimoine bâti ! Pas de vente de terrain public et soutien aux coopérative d’habitant.e.s !

Dimitri Paratte pour SolidaritéS, Neuchâtel 10.02.2021